Financer la recherche

Durant les dix-huit premières années de son existence (1964–1982), la Mission archéologique suisse, puis l’École suisse d’archéologie en Grèce n’a bénéficié pour assurer ses activités que du seul soutien financier du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).

Créée en 1983, la «Fondation de l’École suisse d’archéologie en Grèce» s’est chargée de la haute direction des opérations et de la recherche des moyens financiers indispensables auprès de divers donateurs: mécènes, fondations, industries et firmes, universités suisses, Académie suisse des sciences humaines et sociales (SAGW).

L’Université de Lausanne (UNIL), qui lui sert de siège en Suisse depuis 1982, joue un rôle déterminant pour son organisation.

Les principaux soutiens de l’Ecole sont, à côté du SNF, le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), et les fondations suivantes: Fondation Stavros S. Niarchos, Fondation de Famille Sandoz, Fondation Isaac Bernheim-Dreyfus, Fondation Jacobs, Fondation Latsis, Fondation Théodore Lagonico, Fondation Afenduli ainsi que des firmes suisses actives en Grèce, comme Nestlé, Novartis, Roche, Triumph International. Parmi les mécènes privés, l’École doit une reconnaissance particulière à Monsieur et Madame Hellmut et Heidi Baumann.

Organisation de l'ESAG