Érétrie

Bref historique

Importante cité de la Grèce antique, l’histoire d’Érétrie remonte à l’Âge du bronze. Ses habitants furent parmi les premiers à explorer dès le 8ème siècle avant J.-C. le bassin méditerranéen, où ils fondèrent des colonies et établissements commerciaux. Trait d’union entre l’Orient et l’Occident, la contribution d’Érétrie s’est avérée essentielle dans la diffusion de l’alphabet sémitique et des mythes orientaux en Occident.

Puissance coloniale et commerciale, Érétrie prit part aux nombreux conflits qui secouèrent la Grèce: pillés par les Perses en 490 avant J.-C., la cité connut une période florissante aux 4e et 3e siècles avant J.-C., durant lesquels de luxueuses habitations furent construites.

Prises par les Romains en 198 avant J.-C., l’influence d’Érétrie décline lentement jusqu’à la fin du 6e siècle de notre ère, où le site semble être abandonné.

Visitée par quelques voyageurs et antiquaires durant l’époque médiévale et moderne, la ville fut restaurée au 19ème siècle par le nouvel État grec pour accueillir des réfugiés grecs expulsés par les Ottomans de l’île de Psara.

L’exploration des vestiges antiques d’Érétrie, débutée il y a plus d’un siècle, est toujours en cours, principalement grâce aux archéologues grecs et suisses.

 

 

Vue d'Érétrie depuis l'acropole (photo drone 2015)

Brève chronologie

AV. J.-C.

  • 3000–1100 (époque helladique)
    Habitats sur l’acropole et dans la plaine
  • 8e siècle (époque géométrique)
    Naissance de la cité. Premier temple dans le sanctuaire d’Apollon.
    Participation à la colonisation du bassin méditerranéen
  • 7e siècle
    L’Hérôon à la Porte de l’Ouest. Temple ionique d’Apollon
  • vers 600 (?)
    Guerre lélantine
  • 550–525
    Construction de l’enceinte, de l’agora et du temple dorique d’Apollon
  • 499
    Les Érétriens apportent leur appui au soulèvement de Milet
  • 490
    Prise d’Érétrie par les Perses
  • 446
    Soumission de l’Eubée par les Athéniens
  • 411
    Bataille d’Érétrie et soulèvement de l’Eubée contre les Athéniens
  • vers 400–350
    L’enceinte et l’agora sont rénovées. Construction des maisons du Quartier de l’Ouest et de la Maison aux mosaïques
  • 377
    Adhésion d’Érétrie à la deuxième Confédération athénienne
  • 341
    Rétablissement de la démocratie après quelque 25 années de tyrannie
  • vers 340–300
    Construction du théâtre, du temple de Dionysos et du gymnase, de l’Iseion et de la palestre sud
  • 295–268
    Carrière politique du philosophe Ménédème d’Érétrie
  • 267
    Prise d’Érétrie par le roi des Macédoniens Antigone Gonatas
  • 198
    Prise d’Érétrie par les Romains
  • 146
    Les Érétriens restent fidèles à Rome lors de la Guerre d’Achaïe
  • 86
    Prise d’Érétrie par les Romains (Guerre de Mithridate)
  • vers 20
    Construction du Sébasteion (temple du culte impérial)

APR. J.-C.

  • vers 175
    Construction des thermes
  • 211–217
    Les Érétriens honorent l’empereur Caracalla
  • 6e siècle
    Abandon du site
  • 5 avril 1436
    Visite de Cyriaque d’Ancône
  • 1834
    Nouvelle fondation d’Érétrie: Nea Psara
  • 1885
    Premières fouilles archéologiques (Chr. Tsountas)
  • avril 1964
    Une mission d’archéologues suisses commencent des fouilles à Érétrie

Plan